Souvenirs d’été : paysages champêtres et textures salées

 

3 idées DIY estivales qui sentent bon l’iode et les fleurs des champs.

Voici le dernier article DIY saisonnier qui clôture la série de cette douce année. Vous pouvez retrouver tous les articles ici (ou ici : automne, hiver, printemps).

Encore une fois, voici la preuve qu’avec beaucoup de récup’ et pratiquement aucun achat, on peut faire une déco simple et home made.

Pour célébrer l’été, j’avais envie de mettre les nouveaux paysages qui m’entourent à l’honneur. L’océan à proximité a changé ma vie et les champs de fleurs m’ont inspirée.

 

Les coquelicots

 

Ceux qui me connaissent savent que je suis amoureuse de cette fleur si délicate et colorée. Son rouge orangé, ses pétales légèrement froissés, qui ressemblent à du tissu, c’est la simplicité et l’élégance, la fragilité et la vie.

 

Ce qu’il faut : des bouteilles, des chutes de tissus, du fil de fer, des fils de coton et un crochet

J’ai commencé par les vases. Toujours à l’affût du moindre objet à conserver, j’avais gardé les bouteilles d’infusions pétillantes de chez La manufacture Bordeaux (un délice!). Il y a juste à décoller les étiquettes et cela fait de jolis vases fins et transparents.

Pour ajouter un peu de texture j’ai crocheté des petits cache-pots, de différentes tailles et sans fond.

Pour les fleurs, il suffit de découper des ronds irréguliers dans les chutes de tissus. J’ai utilisé des chutes de soie teintes avec la reine des plantes tinctoriales, la garance, qui donne un joli rouge orangé, parfait pour des coquelicots.

Percer le centre du rond avec une pointe pour insérer un bout de fil de fer qui servira de tige à la fleur (donc utiliser de préférence un fil de fer vert). Ensuite pincer à la fois le tissu et le fil de fer au niveau du trou et enrouler un fil afin de maintenir le rond de tissu sur le fil de fer et créer par la même occasion un effet plus ou moins froissé.

On peut laisser le rond de tissu sans le froisser également, mais il faut tout de même mettre un point de colle pour qu’il tienne sur le fil de fer.

Faire des fleurs de différentes tailles et les mélanger dans les vases.

Si les vases et les cache-pots vous plaisent, vous pouvez les retrouver sur la boutique en ligne! 🙂

 

Les bords de mer tissés

Ce qu’il faut : du fil (épais et solide), un carton fin, un cadre en bois, d’anciennes pelotes de laines / une grille, une grosse aiguille

 

Pour tisser, il n’y a pas besoin de grand chose, j’ai un métier à tisser mais pour les petits formats je vais au plus simple, un cadre en bois (assez solide) suffit largement. Je ferai un article plus précis sur la technique, voici seulement deux exemples de tissages très simples à réaliser.

Les couleurs de l’océan m’ont inspirée ces tissages. Ça tombait bien, les pelotes orphelines dans la gamme des bleus ne manquent pas ici. 

 

Version 1 : Classique

Tendre assez fortement sur le cadre en bois, le fil épais et solide.

Puis entrecroiser perpendiculairement différentes matières et fils.

On commence par un côté, en passant une fois dessus, une fois dessous les fils verticaux, sur toute la ligne (ou une partie, selon le motif que l’on imagine).

Pour que les fils verticaux ne se voient pas, selon l’épaisseur des fils et des matières, il faut parfois sauter plus d’un fil sur deux (par exemple passer en dessous de 2 fils puis au dessus de 2 et ainsi de suite). L’idée c’est de trouver le bon rapport pour que l’épaisseur du fil horizontal soit égale à celle du fil vertical.

Le plus possible monter progressivement ligne par ligne, pour avoir un tissage régulier et sans trou.

À la fin on coupe les fils verticaux et on les rabat sur l’envers. J’ai mis un non-tissé adhésif pour maintenir tous les fils de l’envers, puis un carton fin pour une finition nette.

 

Version 2: Tapis

Utiliser la grille permet de faire un aspect tapis. Plusieurs techniques sont possibles : passer des fils déjà prédécoupés dans les trous puis les nouer sur la grille, ou passer des fils à l’aide d’une grosse aiguille, en laissant des boucles que l’on coupera ensuite…

Je préfère cette dernière option. À la fin on obtient plein de boucles que l’on peut couper plus ou moins pour obtenir un contraste de surfaces et de textures. Jouer avec les différents fils et matières renforce ce contraste.

Pour terminer, on peut coller sur l’envers un carton fin, pour que le tissage ne se défasse ni ne se déforme pas.

J’ai associé ces tissages à une superbe gravure de Maud Gironnay et à des photos que j’ai prises cet été, imprimées sur du papier épais et texturé. 

 

La couronne de saison

 

Ce qu’il faut : des fleurs des champs, des chutes de tissus et un cercle en bois

 

L’été n’échappe pas à la tradition de la couronne de fleurs saisonnière. Mais j’ai voulu en faire une un peu différente de celles que j’ai l’habitude de faire.

Les fleurs des champs sont omniprésentes en cette saison, j’avais donc envie d’une couronne simple et champêtre.

J’ai procédé de la même manière que les autres fois, en faisant des petits bouquets que je fixe un à un sur un cercle de bois. Cette fois-ci au lieu de disposer les bouquets successivement dans le même sens afin de recouvrir l’intégralité du cercle, je suis partie dans les deux sens, en laissant le cercle apparent. J’ai noué un tissu (le même que pour les coquelicots) à l’endroit où les tiges des fleurs se rejoignent.

J’aime beaucoup accrocher les couronnes sur la porte d’entrée, je trouve que cela permet d’accueillir d’une jolie manière ceux qui entrent dans l’appartement. Et cela met de bonne humeur lorsque que l’on part le matin! 🙂

 

RELATED POSTS

4 Comments

  1. Répondre

    Nadège

    11 septembre 2017

    C’est magnifique, comme toujours !

    • Répondre

      Gaëlle

      11 septembre 2017

      Merci beaucoup Nadège! 🙂

  2. Répondre

    Marie-Pierre

    13 septembre 2017

    Tu as vraiment de l’or dans les mains et plein d’ imaginations créatives! c’est superbe!
    A suivre! :))

    • Répondre

      Gaëlle

      14 septembre 2017

      Merci Marie-Pierre! La suite bientôt avec les belles couleurs automnales à venir 🙂

LEAVE A COMMENT