Toutes mes émotions sur un fil…

 

Cela fait plus de deux mois que je n’ai pas écrit ici. Je sais que certaines personnes étaient impatientes de voir arriver un nouvel article et je vais vous faire une confidence, moi aussi !

 

L’envie d’écrire

 

Je n’ai pas vraiment anticipé le chamboulement qu’entraîne un déménagement. Je pensais que ça ne changerait “pas grand chose” mais à en croire l’état de ma peau et le retard dans mes commandes, force est de constater que ce n’était pas si anodin que ça. Il a fallu mettre sur pause mon activité alors qu’elle venait tout juste de commencer, rencontrer de nouvelles personnes pour créer un nouveau réseau et puis profiter de ce temps en suspens pour réfléchir à mon travail, le repenser et voir ce qu’il était possible de mettre en place pour évoluer dans ma nouvelle ville.

Bref, construire la suite tout simplement. Tout cela en gérant installation, adaptation et découverte. Pour dissiper tout malentendu, je suis complètement sous le charme de la douceur de vivre bordelaise et je ne regrette pas une seule seconde d’être partie de Reims. J’en reparlerai très vite (j’espère). Mais j’ai quelque peu été dépassée par les évènements, ce qui explique en partie l’absence de mots ici.

La seconde raison est que je ne voulais pas écrire pour écrire, chacun de mes articles est précieux pour moi, je passe énormément de temps à les écrire, je me livre beaucoup et je ne crois pas que l’on puisse le faire en demi-teinte. Et puis j’ai voulu profiter de ce temps de réflexion pour savoir aussi quelle direction donner à mon blog, quel temps lui consacrer, quelles rubriques garder, ce que je veux partager et pourquoi. Je suis toujours actuellement en questionnement, il y aura sans doute des changements rapidement mais l’envie me prend aujourd’hui de pianoter sur mon clavier sans trop analyser ni réfléchir.

Petite parenthèse fermée, je souhaiterais parler aujourd’hui de couleurs. (Quoi d’autre?)

 

 

Je sais que le nom de ma rubrique est LA couleur d’un jour, mais aujourd’hui j’ai envie de faire une exception, tellement il y a de couleurs dans ma tête et tout autour. Les photos qui accompagnent cet article datent de ma résidence à la Fileuse, la friche artistique de Reims, (vous pouvez retrouver l’article consacré à mon installation ici), mais correspondent parfaitement à ce que je vis aujourd’hui.

La première chose que j’ai faite a été de fermer mon espace de travail en créant une sorte de « rideau ».

 

 

Je l’ai conçu plutôt comme une sorte de « peau », constituée de toutes mes émotions et de tout ce qui me constitue. À la fois mes envies, mes joies, mes bonheurs, mes souvenirs, mes blessures, mes peurs, mes rêves… Tous ces petits bouts de moi qui se mélangent et s’assemblent. Tout ce que j’ai finalement entassé dans des cartons et déballé il y a 3 mois dans une nouvelle ville, dans un nouvel appartement.

 

 

Chaque élément cousu un à un a été découpé soit dans des tissus de récupération, que l’on m’a donnés pour la plupart, soit dans des tissus teints en teinture naturelle. Cet assemblage d’éléments uniques, parfois contraires forme un tout, un joli jeu de construction et une explosion de couleurs qui me plaît beaucoup.

 

 

Je me suis toujours beaucoup inspirée de l’univers du spectacle (encore et toujours) et notamment du rideau des salles de théâtre.

 

 

Traditionnellement derrière le rideau il y a la scène, le lieu où s’exposent et s’expriment des sentiments, des idées, des mouvements, parfois des convictions. Normalement le rideau cache la scène, il est d’ailleurs opaque, ici j’avais envie de le rendre vivant et même transparent à certains endroits. Pour être perméable à ce et ceux qui m’entourent, pour ne pas perdre le contact avec l’extérieur et pourquoi pas créer des liens, grâce aux couleurs.

 

 

Voilà, j’avais envie de mettre mes émotions sur un fil. De les exposer, voire les faire exploser et de donner l’envie de s’approcher du rideau pour observer ce qu’il y a de l’autre côté, à travers le filtre coloré de mes émotions. Ce n’est donc pas un rideau comme les autres. C’est à la fois, le rideau et la scène, ma peau et moi-même. Un univers qui se dévoile, se met scène, tout en gardant une part de mystère, mais qui ne demande qu’à s’enrichir de nouvelles couleurs, de nouvelles rencontres et de nouvelles idées.

Tout ceci a donc une résonance toute particulière avec ce que je suis en train de vivre. Je continue ce travail qui est né à Reims, je lui donne vie plus précisément, plus profondément. Toujours avec mes doutes et mon manque de confiance en moi légendaires, mais avec toutes ces belles couleurs en réserve que je sors de mes cartons au fur et à mesure, sur un nouveau fil.

Alors le temps peut bien filer, mes émotions et mes rêves s’y accrochent et ne sont pas prêts de le lâcher.

Le temps file is back !

RELATED POSTS

8 Comments

  1. Répondre

    Nadège

    24 mai 2017

    Ravie de te lire aujourd’hui 🙂
    Bon retour parmi nous !

    • Répondre

      Gaëlle

      24 mai 2017

      Merci Nadège! 😉 À très vite!

  2. Répondre

    Muriel

    24 mai 2017

    Quel plaisir d’avoir de tes nouvelles j’ai failli t’appeler mais je ne voulais pas te déranger j’espère que tout se passe bien à Bordeaux et que ta nouvelle vie t’appartient plein de bonheur je t’embrasse

    • Répondre

      Gaëlle

      24 mai 2017

      Merci Muriel! Aucun souci pour un coup de fil à l’occasion, avec plaisir! J’espère que vous allez bien également, pour ma part je suis sur un petit nuage, Bordeaux est géniale! Je vous embrasse.

      • Répondre

        Muriel

        30 mai 2017

        Je t’appellerai bientôt la je vais voir Ambre qui a eu son petit garçon Tom, j’ai du mal à ouvrir ton blog je suis obligée de passer par Google bisous à bientôt

        • Répondre

          Gaëlle

          31 mai 2017

          Wouahhh! Félicitations à Ambre! 🙂 Plein de belles choses pour toute la famille. Je ne sais pas pourquoi vous n’arrivez pas à passer par mon site directement, je vais me renseigner. Bon séjour parisien! 🙂

  3. Répondre

    Marie-Pierre

    22 juin 2017

    Bonjour Gaëlle
    Oui quel plaisir de te lire et d’avoir de tes nouvelles!
    J’adore l’idée de “mettre ses émotions sur le fil”! ça me parle bien, en ce moment où je vis aussi des au-revoirs, ou des adieux (!) quasi tous les jours! On déménage à notre tour le 17 juillet, un peu moins loin que toi! Ravis de poursuivre le chemin, en avant encore et encore, comme toi!
    Bonne suite et…à bientôt sur ton blog, pour le plaisir des yeux et des mots!

    • Répondre

      Gaëlle

      23 juin 2017

      Merci Marie-Pierre! Oui je crois que cette idée s’associe bien avec ce qu’implique un déménagement. J’espère que le vôtre sera aussi chouette que le mien. À bientôt j’espère et plein d’énergie et de couleurs en attendant

LEAVE A COMMENT