Découverte bordelaise #1 : le quartier Saint-Michel

Suivez-moi dans les rues de ce quartier tout en contraste et rempli de soleil.

Baigné de lumière, à la fois paisible et animé, à deux pas de l’hypercentre et des quais, c’est le quartier idéal pour profiter de la ville lorsque l’on s’installe à Bordeaux.

Quand je dis que j’habite dans le quartier Saint-Michel, les gens ont des points de vue complètement différents : génial, trop populaire, en évolution, sale, vivant, bobo, peu sûr, charmant… pas facile d’avoir une description unanime. En fait, c’est parce que c’est un peu tout cela à la fois. Moi qui adore quand tout se mélange, je suis servie!

C’est tellement vivant. On est comme transporté, tantôt au Maroc, tantôt dans le Marais à Paris.

Le carillon de la flèche et les chants émanant de la mosquée se répondent.

Les rues sont étroites et labyrinthiques et les places ensoleillées.

Joli bazar, atmosphère de bric et de broc, entre antiquaires inaccessibles et brocante du dimanche.

C’est le quartier des concerts en plein air pratiquement toutes les semaines et celui des rues désertes à certains moments de la journée.

Ayant déménagé d’un endroit où la vie de quartier était réduite à néant, je dois dire que c’est un peu le paradis.

 

Entre vieux quartier et quartier naissant

Cela fait 4 mois que j’arpente les rues de ce quartier, que chaque jour je découvre, un recoin, un détail, une nouvelle rue. Mais ce qui saute aux yeux dès le départ, c’est sans doute ces deux atmosphères opposées qui cohabitent, ces deux communautés qui se croisent et ce contraste entre un quartier abîmé et un quartier fraîchement rénové.

L’architecture en est le parfait exemple, on peut découvrir de magnifiques façades, tout juste rénovées, en pierre de taille, avec de sublimes balcons en fer forgé et des portes toutes plus belles les unes que les autres.

Et puis il y a les immeubles délabrés, abandonnés et noircis, marqués par l’usure du temps.

Il y a les écritures fluo incompréhensibles tracées sur la plupart des trottoirs, laissant présager les travaux à venir.

Ces détails qui ont un charme fou

On ne les voit pas tout de suite, mais il y a ces petits trésors que j’adore remarquer, ces petits bouts de ce qui pour moi, est bien à ranger dans la catégorie “Art”. Cet art quotidien.

C’est le quartier des enseignes peintes sur les murs et presque effacées.

Des pots de fleurs, maintenus par des liens allant de fenêtres en fenêtres, créant de drôles d’installations.

Un air d’Orient

C’est le quartier des bazars en tout genre, qui étalent dans la rue, les plats à tajine, les marmites, et autres objets qui brillent, s’accumulent et s’empilent.

Mais c’est surtout le quartier des thés à la menthe maison absolument divins. J’ai pris l’habitude d’aller à celui à l’angle de ma rue, Le café de la fraternité, mais tous les cafés de la place en proposent.

Il y a aussi la rue des Faures, où l’on peut trouver au moins 5 boucheries, des pâtisseries orientales, des seaux d’olives remplis à ras bord, et surtout de la menthe fraîche!

La place Canteloup

La jolie place par excellence. Bordée par des petits cafés, des restaurants avec terrasses et des antiquaires, c’est la place du marché et des brocantes.

La place est souvent occupée. On y trouve de tout, tissus, viandes, fruits et légumes et même des poules! Et lorsque ce n’est pas le marché, les brocantes prennent le relais.  

De chouettes commerces

J’ai l’impression que les petits commerces sympas poussent comme des champignons.

Pour le pain, je vais à La boulangerie, les pains sont bons, les buns pour faire des burgers maison absolument délicieux, et les petites baguettes aux olives parfaites pour l’apéro.

Pour les fleurs, La bicyclette bien sûr! La boutique est canon, la sélection de fleurs et plantes l’est tout autant et les gammes de couleurs sont recherchées. Les deux fleuristes font des collaborations avec des créateurs locaux, ce qui donnent naissance à de très jolies choses. Je leur dois d’ailleurs ma première collection de cache-pots que vous pouvez retrouver sur la boutique en ligne.

Pour les courses, le marché des Capucins. Ouvert tous les jours, sauf le lundi, c’est mon incontournable du week-end.

Ce qui est génial, c’est que l’on peut à la fois faire ses courses et manger sur place. Un plateau de fruits de mer, des tapas, ou même un bon café… on a le choix.

J’aime beaucoup le concept de la Maison du Pata Negra, qui propose des tapas à différents prix (indiqués par la couleur des piques). On se déplace pour choisir, on se sert et on garde les piques qui seront comptabilisés à la fin du repas. Mentions spéciales pour les brochettes de magrets fumés et le thon mi-cuit.

Je ne repars jamais du marché sans un petit tour à La Cabane aux aromates. Un concentré de beauté, de senteurs et de saveurs. Les plantes aromatiques sont reines ici, de la plus connue à la plus anonyme, c’est un bonheur de les sentir, les goûter et d’écouter les précieux conseils et recettes de ces passionnés.

De la lumière et de la verdure

Dès que le soleil est présent, il règne un air de vacances, les rues se colorent d’une douce lumière dorée et il n’y a pas un seul instant sans chant d’oiseaux. À ce moment-là, le quartier prend des allures de joli village que l’on aurait envie de ne jamais quitter.

Les fenêtres sont rarement fermées et il est rare de ne pas entendre une musique s’en échapper.

De jolies choses à admirer

La basilique. Si j’osais je dirais avant tout “rafraîchissante”, quand il fait chaud c’est le meilleur endroit pour être au frais 🙂 Mais au-delà de ça, c’est un vrai bijou d’architecture, avec des vitraux d’une grande diversité et des reflets de couleurs sur la pierre magiques.

La flèche. C’est grâce à elle que je me repère lorsque je suis dans Bordeaux. Elle est assez haute pour être visible de loin, ce qui est génial, quand on a un petit problème (génétique) d’orientation.

 

Si l’on prend un peu de hauteur

J’ai la chance d’avoir un appartement au dernier étage et la vue est vraiment chouette sur les toits environnants. Ce que j’adore c’est voir le parcours de la lumière qui monte progressivement sur la pierre des façades, pour ensuite redescendre doucement.

Il y a des soirs où l’atmosphère est rosée et où les ciels se parent de jolies nuances.

Ce petit tour de quartier se termine ici. Vous l’aurez compris, il y a tout ce qu’il faut pour être heureux à Saint-Michel. Tout est bourré de charme et tout se mélange bien. Je ne sais pas pour combien de temps ce sera mon quartier, mais une chose est sûre, c’est que la vie y est bien douce.

Il ne me reste plus qu’à pousser les portes de ces petits restos et cafés qui me font de l’oeil. Des adresses à me conseiller ? N’hésitez pas à partager vos coups de coeur! 🙂

RELATED POSTS

4 Comments

  1. Répondre

    balas

    22 juillet 2017

    Je vais venir visiter ! Plein de bonne humeur dans ce post. A très vite

    • Répondre

      Gaëlle

      22 juillet 2017

      Avec grand plaisir Delphine! À bientôt

  2. Répondre

    Eva

    24 juillet 2017

    J’ai toujours eu envie de visiter cette ville, et tu me donnes encore plus envie. Ce quartier est plein de charme et très authentique j’adore !

    • Répondre

      Gaëlle

      24 juillet 2017

      Merci Eva! Oui si tu en as l’envie, il ne faut plus attendre! Ce quartier n’est qu’un échantillon du charme et de la beauté de cette ville. 😉

LEAVE A COMMENT