De la magie en poudre

À la rencontre de la couleur.

 

Quelques mots pour introduire cette série d’articles dédiés à la teinture naturelle. Comme pour combler l’absence de contenu dans cette rubrique, qui perdure maintenant depuis… un mois (déjà !). Je vous propose ici de plonger avec moi dans ce monde infini de couleurs et de nuances, toutes plus belles les unes que les autres.

 

img_1153

 

Je m’aperçois que je parle en des termes peut-être inconnus pour certain(e)s, notamment dans les articles, La couleur d’un jour. Alors ce sera aussi l’occasion de préciser les choses et de parler un peu technique : mordançage, Shibori, monter une cuve, extrait de plante… je reviendrai régulièrement sur ces termes.

 

img_3254

 

Mais avant tout, remontons un peu dans le temps pour comprendre d’où me vient cette passion.

Il y a maintenant 5 ans, (je n’ose dire que le temps file…), j’ai fait un premier stage en teinture naturelle, cela a été pour moi une véritable révélation. Comme si j’avais trouvé une partie de moi, enfouie, encore inexplorée, qui ne demandait qu’à me rencontrer et s’exprimer. Toutes ces couleurs, cette délicatesse, ce savoir-faire, et ce temps qui s’enrichissait de nuances au fil des jours! Quelle belle découverte! J’ai été impressionnée par la diversité des teintes et leur profondeur. J’aurais voulu ne jamais quitter ce petit atelier parisien qui était l’écrin de mon émerveillement. J’ai su à partir de ce moment qu’il n’y aurait plus un seul jour sans couleur dans ma vie. 

 

img_1151

 

Je dois avouer qu’après ce stage, je ne regardais plus les couleurs ni les choses de la même manière. La vie ne prenant pas toujours le chemin que l’on souhaiterait, cette partie de moi, un moment en suspens, a attendu deux années avant d’exploser et me faire comprendre que c’était le moment de ressortir casseroles, notes et thermomètre. J’ai donc refait une formation, cette fois plus longue. Je raconte tout cela, pour dire que c’est avant tout l’histoire d’une rencontre, d’une passion qui se transmet. Les deux temps de formation ont été encadrés par Sandrine Rozier, costumière et teinturière lumineuse, d’une douceur et d’une générosité sans fin. C’est elle qui m’a donné le virus de la couleur et je crois que vous n’avez pas fini d’en entendre parler.

Justement, un article ne suffit pas pour raconter tout ce que j’ai à dire sur cette pratique. Tout ce qu’elle représente pour moi. Un monde d’une profondeur infinie, de la douceur, des paysages, des correspondances, une naissance, une renaissance… qu’importe, c’est bien plus qu’une activité.

 

img_2915

 

Comment vous décrire le bonheur qui m’envahit lorsque je mets l’extrait de plante dans ma marmite d’eau chaude, quand la couleur se diffuse. Puis l’impatience de plonger le tissu, l’attente…

 

img_0993

 

… et enfin, l’émerveillement devant la couleur qui s’empare de la fibre. Émerveillement qui se prolonge lorsque le tissu encore mouillé, rencontre une source de lumière. Je reste toujours sans mot, c’est un moment privilégié entre la couleur, la fibre et moi.

 

img_1132

 

C’est à ce moment là que j’imagine tout ce que je vais en faire. C’est à ce moment là que je rêve d’un monde avec davantage de couleurs et que mon cœur est serein, comme apaisé. 

 

img_1021

 

Magique! Tout ça à partir d’une poudre! Non, je ne vous parle pas d’une drogue, (quoique j’en suis complètement addict), mais bien d’extraits de plantes tinctoriales.

Avec tous ces bocaux remplis de plantes séchées, broyées et réduites en poudre, je me sens un peu comme une sorcière, qui crée ses potions magiques. Qui sait… avec toutes mes couleurs, j’arriverai peut-être à vous ensorceler!

 

img_1096

 

RELATED POSTS

3 Comments

  1. Répondre

    Pauline

    29 septembre 2016

    Très bel article, j’ai hâte d’en savoir plus sur les techniques et peut-être sur ton parcours, qui sait ! Comme toi, j’aime mettre des mots et de la couleur dans la vie 🙂

  2. Répondre

    Gaëlle

    29 septembre 2016

    Merci Pauline! C’est un bonheur pour moi de voir que ce qui me touche est partagé. J’ai hâte également de te rencontrer car nos univers semblent assez proches effectivement 🙂

LEAVE A COMMENT